Strasbourg : il passe d’apprenti à patron d’un magasin de costumes haut de gamme

Arrivé comme apprenti en 2008, Manuel Engelhard n’est jamais reparti de JP Costumes, petite entreprise de grossiste de vêtements de marques pour hommes. Douze ans plus tard, il se retrouve aux commandes. Mais doit essuyer les plâtres dès le jour du rachat, pour cause de 3e confinement.

L’adresse est presque confidentielle, « au rez-de-chaussée d’une maison de maître du quartier du Contades, à Strasbourg », au 12 boulevard Ohmacht. JP Costumes est un appartement, transformé en magasin d’exposition. Un showroom où le client peut prendre le temps de choisir et d’essayer chemises, costumes ou chaussures dans une atmosphère intimiste. Et, si besoin, se faire prendre les mesures en vue de retouches, ou pour commander des pièces sur-mesure. « Notre premier job : on était grossiste » explique Manuel Engelhard, le nouveau maître des lieux. « On achetait des vêtements de marque, et on les revendait à d’autres magasins. » C’était encore le cas lorsque lui-même est arrivé en tant qu’apprenti. Mais rapidement, la petite entreprise a évolué en lieu de vente directe, assez unique en son genre. « Depuis une dizaine d’années, on travaille directement avec les particuliers. »

Lui-même a accompagné cette progression. « Je me suis formé ici, et j’ai participé aux différentes étapes de l’entreprise, et à l’évolution du showroom », raconte-t-il. Sans avoir jamais eu l’envie d’aller voir ailleurs. Car avec son patron, créateur de la société, l’entente est excellente : « On s’est bien trouvés, tous les deux, et on a développé l’affaire et le concept ensemble. »Une entente telle que, lorsque son patron envisage de prendre une pré-retraite, son ancien apprenti fait figure de successeur naturel. « Je savais qu’à un moment, il me laisserait l’affaire. Depuis le début, je travaillais comme si c’était mon entreprise » reconnaît-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.